Juin 2012

Le deuxième  trimestre de l’année 2012 a été difficile pour le segment des actions canadiennes. La correction au niveau des prix des matières premières et la baisse du prix de l’énergie ont effacé les gains réalisés par l’indice canadien TSX depuis le début de l’année pour dégager un rendement négatif d’environ 3%.  Les craintes d’un ralentissement en Chine affectent directement le prix des diverses commodités lesquelles composent 46% de l’indice canadien. La sous-pondération de ces secteurs dans les portefeuilles nous a permis d’amenuiser cette baisse.

Malgré une forte baisse en mai, les  indices américains démontrent  une performance positive depuis le début de l’année, la reprise économique étant plus lente que prévue.

L’incertitude entourant la zone Euro combinée à une croissance mondiale anémique contribuent à exercer une pression sur les différents indices. Ce contexte difficile nous amène à gérer votre capital de façon prudente et la forte volatilité explique le niveau plus élevé des placements à court terme.

Nous continuons toujours à favoriser les titres à dividende élevé d’entreprises de plus grande capitalisation réparties dans des secteurs plus défensifs et ce, compte tenu du  contexte de faible taux d’intérêt qui perdure et conservons une durée réduite au niveau du secteur obligataire.

Post a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*